Les nouveaux défis de l’expert-comptable

Les évolutions technologiques sont vécues au quotidien par les cabinets d’expertise-comptable, s’adapter à cette nouvelle donne et se réinventer sont les clés pour rester le premier partenaire-conseil des entreprises.

L’expert-comptable bénéficie d’une image très positive auprès de ses clients : 90 % des chefs d’entreprise qualifient leur expert-comptable de « professionnel de confiance » et plus de 75 % les plébiscitent comme « le premier partenaire de leur entreprise ». Le taux de satisfaction très élevé (94 %) confirme cette forte adhésion des entreprises à leur expert-comptable.

La digitalisation, l’ubérisation et la multiplication des nouveaux outils numériques sont autant de nouveaux défis auxquels les cabinets d’expertise-comptable sont confrontés. Afin de conserver la confiance de leurs clients, les cabinets doivent rester à la page et continuer à proposer à leurs clients un service de qualité intégrant les évolutions technologiques qui s’imposent progressivement dans le domaine professionnel.

La transition vers ces outils numériques est en cours, même si :

  • 60 % des cabinets ne sont toujours pas passés à la dématérialisation totale de leurs dossiers de travail ;
  • un tiers des cabinets n’intègrent toujours pas automatiquement les fichiers bancaires de leurs clients ;
  • 13 % d’entre eux ne transmettent toujours pas les comptes annuels de leurs clients en version numérique (La Profession Comptable N° 400, Juin 2006).

Les cabinets doivent à présent s’engager pleinement dans cette évolution technologique ou prendre le risque de voir leur chiffre d’affaires s’éroder progressivement (augmentation annuelle du CA de 5 % avant 2009, 4% en 2013 puis 2,4 % estimés en 2018), par une pression déflationniste sur les prix et de subir le repli de leurs marges d’exploitation (-1,6 point d’évolution du taux d’EBE depuis 2007). Les professionnels du domaine de l’expertise-comptable doivent accélérer leur mue afin d’éviter une remise en cause radicale de leur business model. C’est ce que souligne l’étude Precepta (Xerfi).

Les cabinets doivent développer une stratégie pour fidéliser leurs clients, augmenter leurs marges (notamment par un enrichissement de leur offre de services) et de séduire de nouveaux prospects. Nous vous proposons de vous apporter des éléments de réponse à travers ce blog qui se veut un lieu de partage et d’échange.

Dans nos prochains articles nous présenterons des stratégies possibles pour répondre à ces enjeux majeurs.